Appareils photo

Olympus OM-D E-M5

C’est avec grand plaisir que je trouve enfin le temps de vous parler de ma nouvelle acquisition : l’appareil hybride micro 4/3 Olympus OM-D E-M5. Un appareil digital cette fois.

Après avoir revisité les appareils compacts Pen argentiques, Olympus s’attaque aux mythiques reflex OM. En reprenant le design intemporel du boîtier de 1973, Olympus frappe un grand coup dans le vintage!

Olympus1973

Principale caractéristique, le boîtier tropicalisé en alliage de magnésium offre robustesse et élégance pour un poids plume. Ses joints d’étanchéité permettent de l’utiliser dans des conditions extrêmes : fort taux d’humidité, froid, poussières.

Voyons maintenant pour les détails!

L’écran OLED est inclinable (haut et bas, pas de rotule) et de bonne résolution. Il est également tactile. Un bon point pour faire des mises au point plus précis et des déclenchements au doigt. Beaucoup de réglages sont également accessibles par ce biais et de façon très intuitive. Pas de viseur optique puisqu’il s’agit d’un hybride, mais il est doté d’un viseur électronique avec une excellente image. Pour passer de l’écran au viseur, il suffit d’approcher son oeil.

écranL’ergonomie, maintenant. J’avoue : j’ai eu un peu de mal au début. Notamment, pour charger des filtres artistiques, j’avais tendance à passer systématiquement par la molette, et je ne pouvais alors plus changer le mode de prise de vue (S, A, P ou M). Alors que non! Le gros point positif est le super-menu qui permet de changer de multiples paramètres rapidement : iso, filtres, flash, rafale, mise au point, etc…  Je suis assez fan aussi des deux roulettes, facilement accessibles. Beaucoup de critiques ont été faites sur la prise en main. Pour ma part, peut-être parce que j’ai de petites mains, je l’ai trouvée excellente.

olympus

Et pour ce qui est du vintage alors? Les appareils analogiques offrent des possibilités artistiques souvent très intéressantes et cela avant la prise de vue (double exposition voir multiples, traitements de la pellicule, sténopé, flashs de couleurs, splitzer, etc…) alors que les appareils numériques offrent des possibilités infinis par traitement de l’image après la prise de vue. L’Olympus OM-D E-M5 l’a bien compris et a incorporé des filtres artistiques très rigolos!  Je vous conseille le filtre « traitement croisé ». So analog! On trouve aussi des effets feutres, sépia et même pop art. J’adore le filtre « grain noir et blanc ».

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA  OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Il est également possible de faire des doubles expositions (avec réglage automatique en sous-exposition) et des multiples expositions en passant au format raw.  

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les points positifs? Le look rétro réussi. La qualité exceptionnelle de l’image jusqu’à 3200 iso. Les molettes pour les réglages. La stabilisation d’image efficace. Ecran tactile inclinable. La multiple exposition (ouiiiiiiiii!!!) et les multiples filtres artistiques. 

Les points négatifs? Le flash est amovible sur la griffe. Et moi, j’ai tendance à l’oublier. Pas de wifi, pas de prise de casque/micro pour la vidéo, pas de GPS. Cela dit, cela ne m’intéresse pas! 

Pour des détails plus techniques, je vous conseille les numériques.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s