Reportage

Tattoo my heart

Visite au Mondial du Tatouage 2014 à la grande Halle de la Villette : l’occasion pour moi d’aborder un thème qui me tient à cœur et de vous montrer les photos que j’ai prises là-bas! Vous pouvez les retrouvez sur Flickr et sur l’album Canon EF de Google+.

affiche-533x800

Le tatouage n’est plus aujourd’hui le délire d’une poignée de farfelus, rebelles, voyous ou marginaux. Perfectionnement des dermographes (machines à tatouer), meilleure tenue des encres, évolution des mœurs : le tatoueur est mieux accepté pour sa démarche artistique. Un français sur 10 porte sur le corps un dessin indélébile, reflet de sa personnalité et de ses passions. Ce qui correspond à un sur cinq chez les 25 – 34 ans. Et cela n’est pas prêt de s’arrêter puisque 22% des 18-24 ans non tatoués pensent y venir (article du Parisien en 2013). Il y a vingt ans, on comptait 40 tatoueurs en France. Aujourd’hui ils sont 4000. La première série de photos a été prise au Canon EF avec une pellicule Red Scale Maison (Lomo couleur 800). A vous de retrouver les tontons flingueurs!

F1200002 F1200033 F1200008 F1200009 F1200007 F1200018 F1200020 F1200029F1200003

Retour au vintage, envie de se démarquer dans une société de la mondialisation ou effet de mode insufflé par les stars de plus en plus tatoués? Pour mieux retracer son histoire et pour tout savoir, je vous conseille le reportage suivant d’ARTE (55 min), dont voici l’extrait.

marinLe tatouage est vieux comme le monde : maoris de Polynésie, Inuits de l’Arctique, etc. Remèdes thérapeutiques, rites de passage, carte d’identité : autant d’usages que de forme. Il est ensuite banni en Occident par le clergé qui interdit les marques d’inspiration païenne dès le 8ème siècle : « on ne modifie pas le corps que Dieu nous a donné ». Il faut attendre le XVII ème siècle et les grandes explorations pour que les marins redécouvrent les pratiques à la rencontre des peuples du pacifique. Le marin inscrit sur sa peau les épisodes marquants de sa vie au XIX ème siècle. Le tatouage devient le symbole des aventuriers et de l’exotisme. Il se popularise dans les pays anglo-saxons. Dans les pays latins, certains marins dessinent un nouveau paysage : le tatouage de prison. Il devient alors synonyme de marginaux et de mauvais garçon. Il faut attendre 1960 aux états-unis pour qu’une révolution s’opère.

Voici la deuxième série de photos toujours au Canon EF mais cette fois-ci avec une pellicule lomo 200 X-Pro slide. N’hésitez pas à me laisser vos commentaires!

F1200016 F1330026 F1330023 F1330021 F1330020 F1330017 F1330011 F1330010 F1330008 F1330007 F1330004 F1330029 F1330036

En attendant l’étude anthropologique que nous propose le Musée du Quai Branly « Tatoueurs, Tatoués » à partir du 6 mai, nombreux sont les projets artistiques qui se penchent sur la question : Inspired tattoo, est l’un d’eux.  Il s’intéresse à l’individu, et apporte son point de vue sur ce que signifie être tatoué aujourd’hui (exposition photographique par Céline Aieta au Glazart jusqu’au 25 mars).

QuaiBranly

Glazart

Démocratisé, le tatouage n’est pourtant pas anodin puisqu’il ne vous quittera plus. Ce geste demande une remise en question mais il y a souvent une belle histoire derrière. Le nom d’un ancien amour, une date importante, un clin d’œil au passé… C’est leur intimité que les tatoués racontent à même la peau. Mais pour comprendre, encore faut-il avoir la clé des secrets. Seul le tatoué peut lever le mystère. Afin de vous faire raconter les jolies histoires qui sont souvent derrière chaque pièce, je vous propose de suivre « Street Tattoo » de MadMoizelle.com. Le principe est simple : un tatoué vous dévoile les significations. Et ça commence tout de suite, avec Tété et ses tatouages de marin très old school.

London Tattoos

J’espère que ces photos vous ont plus. Pour de jolies histoires et de jolies photos, je vous conseille le bouquin : London Tattoos de Alex Macnaughton. Et si vous cherchez un tatoueur dans Paris 15ème : Moko Tattoo, spécialiste des tatouages polynésiens. Pas convaincu? Peur de le regretter? Pas de problèmes, essayez les tatouages ephémères avant de sauter le pas! Je vous conseille les classiques chez LACLAIRE, les écussons chez Bernardforever, les originaux chez Tattly, les girly chez bloomtatouages et les formes graphiques chez DCER. En plus ça vous rappellera votre enfance et les décalcomanies Malabar. Y’a même des appareils photos argentiques chez Tattly!!! C’est pas trop choupinou?

Tattly

Enfin, dans le même thème, je vous conseille un film super : Alabama Monroe. En cliquant sur la photo, vous retrouverez la bande-annonce!

Alabama Monroe

Retrouvez toutes ces photos sur Flickr et sur l’album du Canon EF sur Google+.

A bientôt!

le 19/05/2014 :

allez je vous rajoute une petite vidéo en slow motion! Qui fait peur!!!!

 

le 23/01/2015 :

Ne loupez pas mes impressions sur l’expo « Tatoueurs, Tatoués » du Quai Branly dans Best of Juillet

Le Mondial du tatouage 2015 c’est le 6,7 et 8 mars 2015 grande Halle de la Villette!

3 réflexions sur “Tattoo my heart

  1. Vraiment sympa cet article « Tatoo my heart » aussi bien pour les jolies photos que pour les explications qui donneraient presque envie de se faire tatouer. Je dis bien « presque envie ». Parce que personnellement, je reste encore craintive à l’idée de marquer ma peau à vie. Mais j’ai apprécié découvrir cet art à travers ce bel article!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s