Do It Yourself

Transformer ses photos en cartes postales

Vous revenez de vacances et vous avez (bien entendu) une collection absolument sensationnelle de paysages et de clichés emblématiques de vos voyages. Un tram pour Lisbonne… Ô! Bravo! Quelle originalité! Les cabines de la plage grandiose de La Panne… Une île aux rochers roux pour L’Île-Rousse. Un temple pour Tokyo… Excusez-moi, je baille aux corneilles. En clair, vos photos sont très jolies mais franchement, comment le dire sans vous vexer, hum… pas du tout personnelles. C’est plat. On est loin de l’instant décisif de Cartier-Bresson. Et bah ça tombe bien, je vous propose de les transformer en quelque chose de … disons… toujours pas original, mais d’au moins : utile! C’est parti pour une activité complètement DIY. Vous allez pouvoir au mieux redécorer votre salon d’images bobos et au pire envoyer des cartes postales à Mamie (qui vous dira que la qualité d’image est mauvaise, « décidément, on ne comprend rien à tes photos »). Mais cette fois, ce sera un gage de modernité.

En me baladant dans un grand magasin à l’heure de pointe (comme toute bonne parisienne, c’est bien connu), j’ai été interloquée par des images aux teintes vives de chez Sergeant Paper. Quésako? Sergeant Paper est spécialisé dans l’édition d’oeuvres d’art et vous propose des posters, des affiches et des sérigraphies. Images de Mbappé version vintage, images d’oiseaux très graphiques, on est dans le bobo, sans aucun doute. Venez redécorer votre appart, que dis-je votre clapier parisien avec de splendides posters. N’empêche que, moi, je me suis dit « franchement trop fresh » ces images de villes d’Alex Asfour. Oui, je parle le jeune, aussi. Mais admirez plutôt :

Le travail d’Alex Asfour chez Sergeant Paper

C’est carrément du harcèlement, même sur mes lieux de vacances, j’ai trouvé des affiches façon vintage des éditions Clouet. Et maintenant que j’ai liké la page Sergeantpaper, je les vois tout le temps sur mon mur, coïncidence? Non je ne crois pas.

Je suis rentrée chez moi, et je me suis dit immédiatement, « mais c’est bien-sûr ». Ah oui, tout de suite, ça fait moins jeune. Bref, je me suis dit, je pourrais prendre mes photos de vacances, les imprimer en taille poster, puis prendre un calque, puis prendre des crayons HB, puis dessiner les contours en découpant les couleurs sur le calque, puis retourner le calque, puis gratter sur une feuille canson format poster, puis prendre ma peinture acrylique, puis jouer à « numéros d’art » avec mes couleurs, puis me planter, puis recommencer, puis jurer, puis écrire de travers le nom de la ville, puis laisser sécher. Puis… Ouf, wouais, bon, la bonne galère quand même. Tout ça parce que je suis radine et que je veux pas mettre 50 balles dans un poster Lisbonne. Alors que franchement, il est sympa le poster Lisonne, et en plus j’y suis allée, donc là, du coup c’est personnel, c’est pas juste un achat compulsif. Ah si quand même.

Euréka ! Et si j’utilisais Photoshop… Oui je sais, il m’en a fallu du temps pour me dire que je pourrais utiliser un logiciel qui est sorti en 1988. Dix-neuf-cents-quatre-vingts-huits ! J’avais 3 ans!

Vous êtes prêts? Il vous suffit d’avoir Photoshop, même une très vieille version suffira.

C’est parti!

Première étape : choisissez votre photo! Des couleurs qui pètent un peu. Ouvrez la dans Photoshop et exagérez un peu la saturation des couleurs. Eclairez un peu l’image en réglant la luminosité : le gris foncé, le noir, le marron, c’est pas POP!

Deuxième étape : le filtre artistique. Ensuite, vous allez découper les couleurs de l’image en allant dans Filtres > Artistiques > Découpage. Si tout va bien, vous devriez en être là :Une fenêtre s’ouvre avec plusieurs réglages de « découpage » et surtout une partie de l’image zoomée. Vous allez pouvoir faire varier ses paramètres afin de plus ou moins découper les couleurs et former des contours grossiers façon peinture. Une fois que vous êtes satisfait, cliquez sur OK.

Vous voyez apparaître votre image. Vous pouvez également augmenter de nouveaux les saturations et changer la luminosité.Troisième étape : l’écriture. Maintenant choisissez l’écriture. Pour mes images, j’ai choisi à chaque fois des couleurs qui sont présentes dans la photo avec la petite pipette. Pour L’Île-Rousse, j’ai pris le rouge de la planche à voile et les canoës.

Ne trainons pas, voici notre image avec l’écriture. Il ne manque plus que la marge blanche.

Quatrième étape : la marge blanche. Pour la marge blanche, allez dans Image > Taille de la zone de travail et rajouter une ou deux unités en largeur et en hauteur.

Et voilà le travail ! Vous pouvez encore corriger un peu les couleurs puis enregistrer en jpeg ou en png. Si votre image de départ était de bonne résolution (comme 110 cm sur 76 par exemple) vous n’aurez aucun problème à l’imprimer en taille poster.

Content du résultat?

Et voilà le résultat !

Alors qu’est-ce qu’on en dit? C’est ti pas un peu plus original que vos photos prises au téléphone? On dit merci qui?

6 réflexions sur “Transformer ses photos en cartes postales

  1. Pingback: Créer son studio photo maison – Notre lieu d’expériences

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s