Quel appareil instantané choisir en 2019 ?


Un an après la sortie du OneStep2 en 2017, Polaroid revient avec une version modernisée de son appareil. Le gros succès de ce Noël aux US. A tel point que les revendeurs français avaient peur de ne pas pouvoir y goûter. Quoi de nouveau? Alors que le OneStep2 était en fait une version moderne du premier OneStep de 1977 avec ses cartouches 600, le One Step + propose cette fois une connexion bluetooth avec le smartphone pour de nouvelles fonctionnalités. Vous souhaitez vous lancer dans la photo instantané mais ne savez pas par quoi commencer? Suivez-moi, nous allons faire le tour! 


LES POINTS CLÉS 

Le choix du film : son prix et sa qualité
Il existe trois sortes de films : chaque type de film conditionne un certain type d’appareil, et vice-versa …

  • les classiques Polaroid de Polaroid Originals (Impossible Project) : i-Type, 600, spectra …
  • les Instax de Fujifilm
  • les papiers recharges Zink (qui est un procédé par sublimation thermique) 

Films Polaroid : chers mais vintage 
Lorsque vous cherchez des cartouches Polaroid, vous trouverez : i-Type, 600, SX-70 et spectra (grand format). Par vintage, j’entends une qualité et des couleurs parfois aléatoires. Alors si vous cherchez des images bien résolues, passez votre tour. Aujourd’hui, les cartouches Polaroid se séparent en deux catégories. Les i-Type, c’est pour les nouveaux appareils Polaroid. Les cartouches 600 conviennent aux nouveaux mais aussi aux anciens. Depuis la sortie du One Step 2 et One Step + qui sont des appareils qui se rechargent par cable usb, les cartouches Polaroid se divisent en deux catégories : celles pour appareils vintage et celles pour nouveaux appareils. Quelle différence? Les anciens appareils ne sont pas alimentés électriquement : chaque cartouche contient donc une pile qui alimente l’appareil. Bonjour la pollution. Aujourd’hui, les nouveaux appareils Polaroid sont dotés d’un système d’alimentation indépendant et les cartouches ne contiennent plus de piles. Elles sont moins chères. Comment les différencier? Un petit macaron « not for vintage cameras » vous permettra de ne pas faire de bêtises. Comptez entre 15 et 17 euros la cartouche de 8 photos de i-Type (sans pile) et 19,99 euros la cartouche de 8 photos format 600 (avec pile).

« Le film i-Type est une nouvelle génération de film instantanés, optimisé pour les appareils photo i-Type comme le OneStep 2. Cela signifie que vous obtenez les meilleures photos possibles avec votre OneStep 2. Vives, nettes et colorées comme devrait l’être chaque photo. Et parce que les appareils photo i-Type ont leurs propres batteries rechargeables, nous n’avons pas besoin d’en mettre une dans le film, ce qui signifie que vous économisez de l’argent sur chaque pack. Mais n’essayez pas de l’utiliser avec un appareil photo 600, ça ne fonctionnera pas, même si vous le lui demandez gentiment. »

Fujifilm Instax : moins onéreux et de meilleure qualité
L’Instax se décline en trois tailles : le Mini (image de 86 x 54 mm), le Wide (image de 99 x 62 mm), le square (image de 62 x 62 mm). Ces films peuvent être utilisés par les appareils Fujifilm Instax et par les appareils Lomography Instant (voir plus bas). Alors que les cartouches Polaroid contiennent 8 photos, les Fuji en contiennent 10. Comptez 10,99 le pack de 10 photos. Beaucoup moins cher que Polaroid.

De meilleure qualité et beaucoup moins cher que Polaroid, Fujifilm sort son format carré ! 

Polaroid Zink : les moins chers mais il y a de la triche ! 
Il s’agit du seul procédé instantané numérique. La photographie est prise de manière classique, comme sur n’importe quel APN, mais l’image est ensuite immédiatement imprimée sur du papier à sublimation thermique, l’imprimante étant intégrée au boîtier. Les images produites mesurent 2″ x 3″, soit environ 5 x 7,5 cm. Comptez 16,90 euros les 30 feuilles

Le développement
La magie de l’instantané est que l’image se développe directement sur le film qui sert à la prise de vue. Il faut attendre au minimum 5 minutes avant que l’image soit complètement constituée, 5 minutes pendant lesquelles il est inutile de souffler ou de secouer la photo! Cela fait depuis les années 60, que cela ne sert plus à rien! 😉

Fonctions avancées
Si la plupart des appareils instantanés mettent l’accent sur la simplicité d’utilisation, cela n’empêche pas à certains de proposer des fonctions plus poussées : retardateur, pose B, double exposition, correction d’exposition, mais aussi objectifs multiples! Vous êtes joueurs? A vous de voir. Certains vieux Polaroid permettent même de jouer sur la vitesse ou l’ouverture.

Transfert de gélatines ? 

Vous souhaitez faire du transfert d’émulsion sur support comme Marjolaine? N’hésitez plus, seules les photos Polaroid vous le permettent.

Vintage or not Vintage? 

Sachez qu’il est tout à fait possible de trouver des appareils instantanés dans les brocantes pour pas cher. Polaroid 600, Spectra, SX-70 (beaucoup plus cher), One Step. Vérifiez si l’intérieur du logement de la cartouche est propre. Pas plus de 20 euros et jusqu’à 60 euros pour un SX-70. Plus cher, ce serait du vol car sauf si vous avez une cartouche dans la main, vous ne pourrez pas vérifier sur place s’il marche encore. Les SX-70 ne sont pas/plus équipés de flash malheureusement. Si vous n’êtes pas très aventurier mais que vous cherchez du vintage, sachez que Polaroid Originals propose des vieux appareils reconditionnés donc comme neuf!


Introduction : un peu d’histoire

Créateur des films instantanés (invention de E. H. Land en 1947), Polaroid est aussi la société la plus touchée par le succès du numérique en 2000, entraînant la fermeture de ses usines de films instantanés argentiques au Pays-Bas en 2008. Pourtant Pola avait tout compris : simples à utiliser les one step, prennent une photo en une simple étape. Le premier succès fût le SX-70 repliable sur lui-même pour rentrer dans une poche. En cuir, version blanche, noir ou métallique, il est encore disponible en reconditionné (à partir de 400 euros) ou dans les brocantes. Cartouches SX-70.

Mon petit SX-70 Polaroid Camera

L’éternel photo carrée avec un Polaroid SX-70 ancien et des nouvelles cartouches pour SX-70 (avec pile)

Lors d’une réunion au sein de la société Polaroid en 1972, Edwin Land est monté sur scène, a sorti un appareil photo de la poche de sa veste et a pris cinq photos instantanées en dix secondes seulement. Cet appareil photo était un Polaroid SX-70, et c’est celui qui a rendu pour la première fois la photographie instantanée véritablement possible.

Puis le One Step naquit, beaucoup plus abordable, le premier avec des cartouches 600. Il démocratisa complètement la photographie instantanée à lui seul. Plus difficile à trouver en brocante car souvent dans un sale état.

Le premier One Step

Vient ensuite toute la série des Polaroid « 600 » dotés d’auto-focus mais aussi d’un flash. Super pour les photos de famille mais plus compliqués pour rentrer dans une poche. Vous les trouverez dans des versions complètement abracadabrantes : Barbie, Looney Tunes, Coca, 7up … Cartouches 600. Hyper faciles à utiliser et surtout inusables!!! Lâchez-vous! Seul bémol : cartouches chères : 19,99 les 8 photos.

I’m a Barbie girl, in a Barbie world …

La série 600 est un chapitre fondamental de l’histoire de Polaroid. Elle représente le moment où la photographie instantanée est devenue simple et accessible à tous. Des modèles en forme de boîtiers propres aux années 80 jusqu’aux versions plus arrondies des années 90, chaque appareil photo est un morceau du 20e siècle. Avec un nombre incalculable d’éditions spéciales farfelues, le 600 est un emblème de la culture pop. Que ce soit un 635 ou un 636, un Impulse ou Sun 660, ils font tous partie de la famille.

Moi aussi j’ai mon petit Polaroid 600! C’est un Impulse AF tout gris!

Polaroid Impulse AF

Photo avec un vieux Polaroid Impulse cartouche 600

Le spectra est le dernier que l’on trouve encore dans les brocantes avec une excellente qualité et des cartouches disponibles. Comptez en moyenne 130 euros en reconditionné. Très bon appareil. Cartouches Spectra chères : 19,99 les 8 photos comme le 600.

Un spectra compact et solide

Présentés pour la première fois dans les années 1980, les appareils photo Spectra & Image de Polaroid utilisent un film instantané spécial de grand format. Ils étaient très répandus dans un certain nombre de milieux professionnels, tels que la police judiciaire ou encore lors d’examens médicaux (bien qu’ils soient aujourd’hui plus prisés pour les paysages et la photographie expérimentale). Leur design est vraiment unique et ils offrent toutes sortes de fonctionnalités, comme des retardateurs ou encore des bonnettes macro. Si vous aimez aussi bien le fond que la forme, ne cherchez pas plus loin.

Racheté ensuite par Tom Petters en 2005 (au grand désespoir des amateurs d’argentiques), Polaroid n’est alors plus qu’une icone qui fait vendre tout et à peu près n’importe quoi : des APN compacts et des APN instantanés (ce qui reste assez logique), des vêtements (pourquoi pas), des traceurs grand format (admettons…), une action-cam (hum, d’accord…), des smartphones bas de gamme (bof), des téléviseurs (euh…), des drones, des verres à shots… Tom Petters veut rattraper son retard dans l’ascension digitale.

Tom Petters lance Polaroid dans la production d’appareils photos numériques (APN) avec écran LCD et imprimante intégrée pour obtenir une version papier instantanément. Loin de l’argentique! Mauvaise copie du pola!

Il restera tout de même de cette période, des appareils numériques avec un système d’imprimante intégrée dans le boitier. Un système intelligent à charger avec des feuilles Zink. Les versions améliorées de ces APN Snap Touch sont disponibles maintenant avec des écrans LCD tactiles mais la qualité de l’image n’est pas tellement au rendez-vous (prix de 150 euros environ). Kodak aussi s’est lancé dans ces appareils numériques avec imprimante sans trop de succès. Vous l’avez compris on n’est loin de la technologie argentique chère au cœur de E. H. Land.

Les Polaroid avec papiers Zink

Heureusement Florian Kaps, un vrai passionné de la marque, s’est battu pour reconstruire Pola et a créé l’entreprise Impossible Project en 2010 dans le but de réinventer l’instantané argentique. C’est alors qu’Impossible sort son premier appareil photo : le I-1. Esthétiquement parlant, Impossible I-1 rappelle beaucoup les anciens Polaroïd, avec des lignes beaucoup plus modernes.

L’appareil instantané Impossible Project I-1 est le premier appareil avec cartouches argentiques connecté à un smartphone (2010).

Même chose du côté de sa fiche technique puisqu’il est équipé d’un système autofocus ainsi que d’un flash annulaire capable de s’adapter aux conditions de prise de vue. L’appareil intègre aussi une batterie et un port USB. Il servira à le recharger. En outre, il embarque un module de communication Bluetooth et il sera ainsi capable de dialoguer avec un terminal sous iOS. Mieux, le photographe peut en plus installer une application afin de prendre le contrôle de l’appareil à distance. L’outil intègre même des réglages créatifs. L’appareil reste néanmoins assez cher : 300 euros à sa sortie. L’appareil instantané Impossible I-1 est aujourd’hui disponible à 130 euros environ et se charge avec des cartouches I-1. Un petit côté science-fiction ce I-1 ? Résolument ! On n’est enfin dans de l’argentique 2.0! Yeah! Voir plus loin pour en acheter.

le i-Type : premier appareil connecté

Fujifilm ou les candycam : super faciles à utiliser

Vous vous en fichez des looks vintage? L’histoire de Polaroid ne vous fait ni chaud ni froid et vous êtes plus déco moderne que collectionneur de vieilles antiquités? Fuji va vous plaire alors! En parallèle de la faillite de Polaroid, la firme japonaise Fujifilm subit aussi sa crise et doit faire aussi ses choix. Introduit en 1998, l’appareil photo instantané Instax permettait aux utilisateurs de prendre des photos et de les obtenir immédiatement. Doté d’une technologie de film et de chimie différente que celles de Pola, les photos sont réputées pour être plus résistantes dans le temps. Le produit était extrêmement populaire, en particulier auprès des adolescents. Les ventes ont atteint un sommet en 2002, puis ont rapidement chuté car avec un APN, on pouvait aussi voir ses photos instantanément. Fuji n’a pas arrêté la production pour autant et heureusement car en 2009 et en 2010, une augmentation de l’utilisation de l’Instax dans les grandes villes du Japon se fait sentir. Adeptes des appareils jouets et des filtres Instagram, ces ados japonais cherchaient des effets rétro plus originaux.

L’appareil Instax Mini 8 sort en 2012 comme un gros bonbon instantané sous l’étendard japonais.

Fujifilm a alors sorti l’instax mini 8 en 2012. Pour plaire au public visé, l’équipe marketing a imaginé le produit comme devant être « l’appareil photo le plus mignon du monde ». Le nouveau modèle répondait parfaitement à ce critère (photo ci-dessous). Les ventes de l’Instax ont augmenté rapidement et n’ont pas cessé depuis. Depuis l’Instax a continué de conquérir des fans dans toute l’Asie, puis l’Europe ! Comptez aujourd’hui entre 60 et 70 euros pour ce gros bonbon (d’autres couleurs disponibles).

Instax mini 8 toujours disponible neuf pour environ 65 euros

Format carte de crédit pour les mini instax (photo prise avec un Instax mini 50s)

L’étape suivante fut de diversifier considérablement la base des utilisateurs de l’Instax. Le successeur fut l’Instax mini 90 NEO CLASSIC, caractérisé par un design chic et classique, avec une grande variété de modes photographiques différents. Il s’agissait d’un appareil photo destiné préférentiellement aux adultes (hommes et femmes). Tous les formats ont ensuite été déclinés : wide, square, avec des motifs…

L’instax Mini NEO

L’instax mini 90 NEO : une nouvelle génération est née! Et plein d’autres encore : Wide, Square… la relève est assurée! Il est disponible pour un prix très correct.

Le Fujifilm Instax Mini 90 adopte un look rétro et vintage qui vise clairement les fanatiques de « Polaroid ». Il propose surtout des modes plus évolués que ceux de ses petits frères (Instax Mini 8 et Mini 70), dont un mode selfie, macro, paysage, flash et un retardateur. Il est le seul Instax Mini à embarquer une batterie rechargeable. Comptez entre 100 et 130 euros.

Photo de qualité avec une cartouche Instax Wide à 10,99 euros les 10 photos

Fujifilm lance un nouveau format de film instantané carré, l’Instax Square, et le premier appareil compatible qui va avec, le Square SQ10. Décidément, Fuji ne s’arrête pas de copier Polaroid. Ce dernier n’est pas un simple appareil instantané, mais un boîtier mi-numérique, mi-argentique. De quoi économiser le film, enregistrer ses images sur une carte mémoire, appliquer des filtres avant impression, visualiser et sélectionner. A mon avis : on ne joue plus sur le même terrain, même si ok, la photo qui sort est bien argentique on est d’accord. Fan du vintage s’abstenir. Comptez 180 euros pour cette bestiole.

Le SQ-10 : mi-argentique mi-numérique

Le SQ-10 : mi-argentique mi-numérique

Les Lomo : pour les expérimentateurs zinzin

Mais Fuji et Polaroid ne sont pas les seuls ambassadeurs de la photo instantané argentique ! En 2014, Lomography, société bien connue pour ses appareils photo argentiques en plastique, a fait aussi le pari de l’instantané avec un nouveau boîtier, le Lomo’Instant. Pour réaliser ce projet, Lomography a fait un appel de financement participatif sur Kickstarter et la campagne, terminée en juin 2014, a largement dépassé les 100 000$ nécessaires : plus de 1 100 000 de dollars ont été réunis (principalement en pré-commandes à un tarif préférentiel). L’appareil est disponible actuellement à partir de 99€ seul, ou à partir de 129€ avec le kit de 3 objectifs.

Les Lomo’Instant avec cartouches Fujifilm sont les rois de la photo instantané expérimentale : double expo, filtres, objectifs interchangeables et même flash de couleurs…

Le Lomo’Instant est aujourd’hui décliné en plus de 14 motifs différents (Yangon, Explorer, Black, White, Oxford, Murano, Sanremo, Mumbai, San Sebastian, Marrakesh …) et se charge avec des cartouches de Lomo Instax Mini. Le principal intérêt? Le lomo se la joue photographie expérimentale : plusieurs objectifs disponibles, un splitzer, une touche multiple exposition, un petit miroir à selfie. On regrette juste la mise au point manuel avec indications de distance (comme tous les appareils Lomo : Spinner 360, Lomo LC-A 120, le Supersampler … ) et le réglage de la luminosité un peu trop aléatoire (nuage, soleil et bulb). Je suis très satisfaite du mien en tout cas (version noire ci-dessous).

Le Lomo’Instant résolument expérimental (cartouche Fuji mini instax)

Lomography est maintenant bien présent sur le marché avec d’autres références et d’autres formats : le Lomo’Instant Automat et ses cartouches Fuji Instax Mini, le Lomo’Instant Wide (version large) avec des films Instax Wide à 259 euros et le Square qui vient de sortir. Personnellement, je suis très satisfaite de mon Lomo’Instant Wide : les photos sont de bonne qualité, les cartouches abordables et on peut s’amuser avec du light painting, de le double expo, des flashs de couleurs… Si devais lui reprocher deux choses : la mise au point manuelle et sa taille. Aller, son prix aussi. Il est quand même assez cher. Mais son look est vraiment sympa!

Le Lomo’Instant Wide (cartouche Fuji instax Wide)

Photos de qualité prise avec le Lomo Instant’ Wide de Lomography

Dans la famille Lomo, on trouve aussi le petit dernier : le Lomo’Instant Square (format carré) pour 239 euros. Look vintage très sympa avec son « soufflet » en caoutchouc. Il se plie pour être plus compact. On retrouve toutes les fonctionnalités des appareils lomo : double expo, mode bulb pour le light painting, miroir à selfie, objectifs interchangeables, splitzer, flashs de couleurs… Le carré est à la mode! Ne vous méprenez pas, son format carré n’est pas de la même taille que le format Polaroid : il est légèrement plus petit. Je n’ai pas encore essayé cet appareil, mais je suis assez confiante sur la qualité.

Le Lomo’Instant Square résolument carré ! (cartouche Fuji instax Square)

Vous vous y perdez? Figurez-vous que moi aussi! Mais rassurez-vous, il n’y a pas grand chose à comprendre. En fait, le plus important c’est l’utilisation que vous faites de votre appareil instantané : quel format cherchez-vous? Souhaitez-vous faire des essais artistiques ou préférez-vous le tout automatique? Mais Lomo ne s’arrête pas là! Roi des appareils modulables à l’infini : objectifs, filtres, pastilles de couleur pour les flashs…

Lomography a aussi expérimenté les « dos » instantanés pour plusieurs de ces appareils argentiques non instantanés comme par exemple:  le Bel-Air (120). A quoi ça sert? Si vous avez déjà un LC-A, un Diana, un Bel-Air, vous pouvez le transformer en appareil instantané en ajoutant un accessoire à 80 euros environ. Et le tour est joué!

Nous en avions déjà parlé, cette technique est quand même réservé aux expérimentateurs confirmés. Vous trouverez également le LC-A Wide avec un dos instantané et son cousin le LC-A! Et puis bien entendu le Diana…

Les dos instantané : une autre façon d’expérimenter sur vos appareils argentiques à pellicules 120 ou 24X36

Le dos instantané du Bel-Air

Le dos instantané du LC-A

Le dos instantané du LC-A Wide

Le dos instantané du Diana

A la une également, Lomography vient de sortir son iconique Lomo Diana en version instantané : le Lomo Diana Instant Square! Il ne s’agit pas d’un accessoire cette fois. Mais bien d’un nouvel appareil argentique instantané avec cartouches Fuji Instax Square. Il est disponible pour 99 euros seulement. Ce qui en fait l’un des appareils les moins chers du moment et pourtant celui qui permet le plus de libertés artistiques. Mais ne nous emballons pas, le Diana n’est vraiment vraiment pas accessible à un novice de la photo. Pourquoi? Parce que tous les réglages sont manuels! Si vous démarrez, allez plutôt du côté de Fuji, avec des appareils tout automatique!!!

Le Lomo Diana Instant Square

Les nouveaux Polaroid

Mais que reste-t-il à Polaroid sur le marché de l’instantané? Après le virage pris par Impossible Project pour relancer les anciens appareils Polaroid et la chimie qui va avec, il semblait évident que le marché de l’instantané était prêt à accueillir son retour en grande pompe. Mais un vrai retour! Pas celui des APN hybrides. En 2012, Wiacezlaw «Slava» Smolokowski, un magnat de l’industrie de l’énergie qui a fondé l’une des plus grandes sociétés de négoce de matières premières, devient propriétaire  de 20% de The Impossible Project après avoir été persuadé par son fils Oskar (il devient donc actionnaire majoritaire). En 2014, Oskar Smolokowski prend ses fonctions en tant que PDG de The Impossible Project alors qu’il n’a que 20 ans. Oskar, lui, est très attaché aux valeurs de la marque argentique et souhaite mettre de la modernité.

Oskar Smolokowski

Le changement de propriétaire a fait très peu parlé. Il faut dire aussi qu’Oskar ressemble plus à un ado qu’à un PDG. C’est alors que le 5 mai 2017, un groupe d’actionnaires (les Pohlad) mené par la famille Smolokowski rachète 100 % des parts de la Polaroid Corporation. En septembre 2017, nous apprenons le changement de nom : adieu Impossible Project, bonjour Polaroid Originals! L’appareil Impossible Project I-Type se vend toujours : vous pouvez le trouver à la fnac, Darty ou Amazon. Autant je le conseille aux collectionneurs et aux argenteux avertis, autant je le déconseille aux novices, qui seront certainement déçus du côté un peu trop « dans son jus » des photos. Comptez 130 euros environ l’appareil neuf.

Le i-Type connecté

Le i-Type connecté

Pas de doute, l’I-1 est un très bel objet qui fera forte impression. Son ergonomie est bonne et il est le premier du genre à être pilotable en Bluetooth via une application. Malgré cela et des sous-notes correctes, la qualité d’image beaucoup trop hasardeuse ne nous convainc pas et fait considérablement baisser la note finale. À moins d’être amoureux du format et de l’aspect vieilli si particulier, nous recommandons plutôt de regarder du côté de chez Fujifilm. L’image n’est pas nécessairement meilleure, mais le rapport qualité/prix l’est largement.

Un des points importants de cette annonce, en dehors du changement de nom, concerne le lancement d’un nouvel appareil, le Polaroid OneStep 2. Le modèle One Step, créé par Polaroid en 1977, il y a tout juste 40 ans, était un des boîtiers emblématique de la série 600. Connu et reconnu pour sa simplicité d’utilisation, son auto-focus performant, ce boitier avait remporté l’engouement du grand public. Polaroid Originals remet au goût du jour cet appareil, avec une version qui conserve le charme vintage du One Step premier du nom, mais lui ajoute des nouveautés.

Le Polaroid OneStep 2 : enfin le retour de l’argentique instantané polaroid vintage!

Le Polaroid OneStep 2 conservait déjà très largement la simplicité d’utilisation qui caractérisait son prédécesseur, avec quand même quelques modernités :

  • Flash intégré
  • Retardateur
  • Compteur de vues qui prend la forme de deux rangées de LED et signalent le nombre de poses restant dans la cartouche
  • fonctionne avec le film i-Type utilisé par l’appareil Impossible I-P, et avec le film 600.
  • Il est alimenté par une batterie interne, rechargeable par USB.

Enfin Polaroid nous a compris ! De la simplicité et du vintage !

Le Polaroid OneStep 2 copie le premier OneStep

C’est alors que Polaroid lance le OneStep+ : appareil connecté, vintage et expérimental ! Youpi ! Une évolution du OneStep 2, le OneStep+ se connecte à l’application Polaroid Originals via la technologie sans fil Bluetooth, vous permettant d’accèder à six fonctionnalités créatives : double exposition et lightpainting, contrôle de l’appareil avec le déclencheur à distance et le mode manuel.

Le OneStep + rassemble : photographie instantané argentique, objet vintage, fonctionnalités expérimentales et artistiques. Comptez entre 130 et 149 euros.

Une lentille gros plan additionnelle vous permet d’obtenir des portraits encore plus nets. Le flash est relativement puissant et la batterie rechargeable avec un câble USB. Il se charge avec des cartouches I-Type qui ne contiennent pas de pile, ce qui vous permet de ne pas gaspiller une pile à chaque cartouche. Ils sont aussi un peu plus économiques que les films avec pile. Notons, et c’est un argument de poids, qu’ici l’auto-focus est automatique. Pas besoin de réglages de distances comme pour les Lomo’Instant, qui il faut bien l’avouer sont la source d’erreurs de la moitié de la cartouche de 8 photos.

Les nouvelles fonctions disponibles avec l’application Polaroid Originals : 

  • le mode portrait avec une simple touche juste au-dessus du boitier
  • le déclencheur à distance
  • le retardateur
  • le déclencheur sonore (claquez des doigts, faites du bruit et la photo sera prise)
  • la double exposition 
  • la fonction light painting (pose longue)
  • le mode manuel : l’ouverture, la vitesse d’obturation, l’intensité du flash et l’éjection des photos.

 

Polaroid One Step + double expo

Polaroid One Step + double expo

Polaroid One Step + mode portrait

Conclusion

Vous démarrez en argentique instantané et vous cherchez un appareil pas trop cher avec des cartouches peu onéreuses : aller faire un tour chez Fujifilm (le mini Instax 8 est disponible à 69 euros pour des photos Instax mini à 10,99 la cartouche de 10). Le look vintage et l’authenticité est votre maître mot tant pis pour le prix des cartouches : allez chercher sur le site internet Polaroid Originals des appareils vintage ou neufs. Vous aurez la classe. Ces appareils sont inusables. Enfin, vous avez déjà un lomo, vous maitrisez les réglages? Vous êtes créatifs avant tout et les ratés ne vous font pas peur tant que vous pouvez tout faire vous même en mode manuel, allez voir chez Lomography.

Pour aller plus loin

Catégories :Appareils photoTags:, , , , , ,

2 commentaires

  1. A mon avis, le meilleur est le Fuji Instax SQ, parce que c’est plus facile a porter pendant les voyages (j’aime aussi le InstaxWide). Le Diana Instax m’interesse, mais je ne sais pas si je suis prete d’acheter bientot.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :