Pellicules

Infrarouge Noir et Blanc

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La photo infrarouge! J’avais essayé l’infrarouge couleur, et maintenant je vous présente mes premiers essais sur l’infrarouge noir et blanc. Vous vous souvenez? Je l’avais déjà évoquée à propos de la pellicule lomochrome purple et puis aussi sur l’article  » les différentes pellicules «  . Il existe différentes sortes de pellicules IR N&B. Pour ma première fois, j’ai choisi les pellicules Efke IR820. Mais avant essayons de comprendre comment ça marche!

 

Qu’est-ce qu’on obtient avec l’IR N&B?

Avec les films infrarouge N&B, comme avec leur homologues couleurs, on obtient des colorations spectaculaires! La végétation n’apparait plus grise mais blanche! Dans certaines conditions, la couleur du ciel est également modifiée : elle devient noire! Le rendu des clichés est étonnant, on se croirait dans un film romantique noir et blanc : paysage enneigé.

F1000029

Jardin des Tuileries – Canon A1 – Pellicule SFX 200 Ilford

Contrairement à l’œil humain, qui n’est sensible qu’à la lumière dont la longueur d’onde est comprise entre 380 et 780 nm (plus généralement entre 400 et 700 nm), les pellicules photos infrarouges sont sensibles à un spectre beaucoup plus large comprenant le spectre visible et infrarouge jusqu’à 900 voire 1000 nm.

spectre-lumiere-visibleCette large sensibilité dans les infrarouges conduit à une dérive colorimétrique par rapport à notre référentiel humain. En effet, dans la nature les sujets ont un comportement totalement différent en infrarouge. Ainsi, l’herbe verte apparait blanche, car les pigments chlorophylliens ont une réflectance importante dans les infrarouges (alors qu’elle est faible dans les rouges), comme le montre le graphique suivant du site focus-numérique.

reflectance-infrarouge

Contrairement aux films IR couleur, les IR N&B sont encore commercialisés! Houra! La pellicule IR Efke est de sensibilité iso 820. C’est déjà un paramètre à prendre en compte dans les réglages de votre appareil photo.

Comment utiliser les pellicules infrarouge N&B?

S’il faut commencer l’infrarouge, c’est avec des pellicules N&B! Elles sont disponibles commercialement, moins chères que les couleurs et vous n’aurez pas de soucis pour les faire développer.

  • Où les trouver? Où les faire développer ?

Efke IR 820Les pellicules Efke sont disponibles sur le site internet de lomography (mais pas en boutique). Elles ne sont finalement pas si chères pour des pellicules avec des effets aussi spéciaux : 11,90 euros la pellicule. Pour les développer, c’est aussi beaucoup moins compliqué, puisque qu’un bon labo photo (comme Négatif +) les traite avec la même rapidité qu’un film noir et blanc classique.

  • Charger son appareil

Les films infrarouge sont sensibles à la lumière visible ET aux rayons infrarouge. Qu’ils soient couleur ou N&B, ce sont de toute façon des films très fragiles et très sensibles à la lumière. Ils sont généralement stockés dans des boîtes en métal et se conservent plusieurs mois au congélateur. Pour prendre des photos avec, il faut avant tout vous munir d’un appareil photo avec boitier en métal et non plastique, car les rayons infrarouges pourraient passer à travers votre appareil et exposer votre film. Charger le film dans votre appareil dans le noir complet. Ne croyez pas que les « manchons » en tissus suffisent, puisqu’ils sont en tissu. De la même manière, prenez des précautions pour retirer votre film rembobiné de votre appareil photo. Jusqu’au labo, si vous le pouvez, placez la pellicule dans une boîte en métal et faites développer votre film assez rapidement. Puisque les films IR N&B sont commercialisés, vous aurez normalement moins de difficultés à trouver des films bien conservés. Pour les IR couleur, vous prendrez plus de risques dans l’achat et aussi dans la livraison de votre colis (car ces pellicules sont vendus plutôt aux US).

  • Choisir son filtre

Comme nous venons de le dire, les pellicules IR sont sensibles à la lumière visible et IR. On différencie les IR proches du spectre visible (entre 700 et environ 900 mn) et les IR lointains utilisés en imagerie thermique. Il s’agit donc ici de parler des IR proches. Si vous prenez une photo sans filtre, la lumière visible va exposer de façon dominante votre pellicule et vous n’apprécierez pas l’exposition aux rayons IR en temps que telle. Vous obtiendrez une photo noir et blanc classique. Peut-être que les contrastes seront un peu plus poussés, c’est tout. Il est donc important d’utiliser des filtres : rouge foncé ou IR qui ne laisseront passer que partiellement certains rayons visibles. Sur les photos suivantes, on voit nettement la différence entre les deux filtres! Autre chose : il vous faut un franc soleil, qui permettra à la végétation de refleter complètement.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Dans certains cas, si le filtre est très foncé (filtre IR), votre temps de pause sera nécessairement plus long. Et le problème c’est qu’il vous sera aussi très difficile de faire le point avec votre reflex au travers de ce filtre quasi noir! Il est alors conseillé de « bracketer » différentes expositions et différentes mises au point. Autrement dit, n’hésitez pas à essayer différents temps d’expositions pour la même photo. La longueur d’onde de l’IR est d’ailleurs plus longue. Ce qui signifie qu’il existe un décalage entre votre mise au point « à l’oeil » et la mise au point IR. Sur certains objectifs (lisez bien le mode d’emploi) vous pouvez voir un petit point rouge, qui vous aide à faire la mise au point en « décalé.

bague-mise-au-point IR point rouge

En résumé, on retiendra :

  •  faites la mise au point sur la bague de votre objectif
  • utiliser un diaphragme très petit : f/16 pour avoir une grande profondeur de champ
  • faites plusieurs essais de temps d’exposition pour le même cliché
  • si vous avez un appareil photo télémétrique, cela sera bien plus pratique pour vous de faire la mise au point
  • du soleil et encore du soleil!

 J’ai essayé la pellicule Efke IR 820

Allez, maintenant, voici mes essais! Après toutes les précautions prises (congélateur, chargement de l’appareil dans le noir, déchargement dans le noir, etc.), on est quand même bien content de donner son film à son labo sans se prendre la tête (contrairement aux films IR couleur). Ma première erreur, ça a été de faire des photos mi-mars (et donc encore en hiver). A paris, à part la pelouse des parcs, les arbres n’ont pas beaucoup de feuilles aux arbres. Après pour les feuillages tout blanc, on repassera.

Canon EF - Efke IR 820 - filtre rouge

Canon EF – Efke IR 820 – filtre rouge

Ensuite, ce qui est dommage, c’est que le ciel était souvent nuageux. Du coup, au lieu d’obtenir des nuages tout blancs sur un ciel noir, j’obtiens plutôt un duvet blanc. Snif.

Canon EF - Efke IR 820 - filtre rouge

Canon EF – Efke IR 820 – filtre rouge

Canon EF - Efke IR 820 - filtre rouge

Canon EF – Efke IR 820 – filtre rouge

Sur la photo au-dessus, malgé mon filtre rouge, la pelouse n’est pas blanche! Pourquoi donc? Et bien parce que le soleil s’était caché derrière les nuages! Flagrant!

Canon EF - Efke IR 820 - filtre IR

Canon EF – Efke IR 820 – filtre IR

Canon EF - Efke IR 820 - filtre rouge

Canon EF – Efke IR 820 – filtre rouge

Canon EF - Efke IR 820 - filtre rouge

Canon EF – Efke IR 820 – filtre rouge

Canon EF - Efke IR 820 N&B

Canon EF – Efke IR 820 N&B

En bref, c’est une pellicule très intéressante, mais il va falloir que je refasse des essais avec le filtre noir et si possible un beau grand et franc soleil avec beaucoup de végétations! Sinon, ce petit effet retro de la pellicule en elle-même sans les effets IR est pas inintéressante… à savoir!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Et la suite ?

J’ai aussi essayé une pellicule « faux IR ». La pellicule Ilford SFX 200 a les avantages de la pellicule IR (ses effets spéciaux), sans ses inconvénients (la sensibilité à la température). Elle est à 7 euros, et nous promet bien des choses… A essayer absolument!!!!

ilford SFX 200

L’Ilford SFX 200 est une pellicule premium, qui reproduit le rendu surréel des pellicules infrarouge. Utilisez simplement un filtre rouge devant votre optique pour intensifier l’effet. Les feuillages deviendront blancs, et les tons de peau seront vraiment brillants !

Alors voilà! Pour l’essai de cette pellicule, je n’ai utilisé que le filtre IR et pas de blague, je ne suis sortie qu’avec un beau soleil. Le principal intérêt est de ne pas avoir à se soucier de la sensibilité à la température! Niveau qualité de l’image, je n’ai pas vraiment eu l’impression que la Efke ou l’Ilford était plus ou moins piqué/contrasté/avec beaucoup de grains. Voyez par vous même :

Pont Neuf - Canon A1 - Pellicule SFX 200 Ilford

Pont Neuf – Canon A1 – Pellicule SFX 200 Ilford

Jardin des Tuileries - Canon A1 - Pellicule SFX 200 Ilford

Jardin des Tuileries – Canon A1 – Pellicule SFX 200 Ilford

Conclusion :

Y’a quand même une jolie touche de vintage sur ces pellicules qui n’est pas pour me déplaire! Loin de là! maintenant, à vous d’essayer et me donner votre avis … Verdict sur la bataille entre l’Efke et l’Ilford? Je déclare gagnante l’Ilford SFX 200 qui pour finalement un rendu assez similaire est moins chère et moins difficile à utiliser (pas de précautions particulières).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour aller plus loin …

Si vous n’avez pas encore été faire un tour, je vous invite à lire les articles sur la photographie infrarouge couleur et la photographie infrarouge numérique. Pour vous donner envie :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s