Mariages, baby, grossesse et studio

Choisir son photographe de mariage

Bonjour à tous ! Vous voilà fiancés et vous établissez le budget et les priorités du « plus beau jour de votre vie ». Traiteur, salle, DJ, animations, photographe : tant de prestataires et de contrats à signer que vous finissez par vous y perdre. Le/la photographe nécessite aussi d’être réservé(e) longtemps à l’avance (parfois un an et demi avant). Pas facile de faire la différence entre un charlatan et un vrai pro surtout lorsqu’on ne côtoie pas les métiers de l’image. Vous êtes nombreux à m’avoir demander conseils pour le choix du photographe. Que faut-il vérifier? Comment choisir? Quel budget? C’est ce que nous allons voir aujourd’hui. Argentique, numérique, ou mix des deux : même combat. Cet article s’adresse aussi aux photographes qui souhaitent se lancer dans le difficile exercice du reportage de mariage. Pense-bête des choses à ne pas oublier pour ne pas décevoir. 

Le choix du photographe se fait en plusieurs temps. Première étape, la recherche d’un maximum de photographes dont le style vous plait. Comment les trouver? Je vous conseille de flâner sur les sites et blogs de mariage qui vous donneront le nom de prestataires sérieux (comme par exemple les blogs : Un beau jour, dans les baskets de la mariée, queen for a day, la mariée aux pieds nus, mais bien d’autres encore…). Ces sites contiennent souvent des carnets d’adresses bien remplis, y compris pour la déco, le traiteur ou les salles. Consultez aussi vos amis : étaient-ils satisfaits de leur photographe? Vous le recommanderaient-t-ils ? Déplacez-vous aussi à des salons de mariage (mais ne signez rien là-bas!).

Deuxième étape : établir le budget. Il faut compter entre 700 et 1000 euros pour une journée sans les préparatifs et la soirée, et entre 1500 et 2500 euros pour une journée complète du matin tôt à minuit environ. Bien-sûr, il ne s’agit que d’une fourchette indicative et cela ne concerne que les prestataires photo. Si vous cherchez le duo : photo/vidéo, l’addition va vite grimper : jusqu’à 3500 euros. Même chose si le photographe vient accompagné. Allez vous balader sur les sites des photographes que vous avez repérés et demandez différents devis ou renseignez vous sur les prix. Et surtout : vérifiez leur disponibilité! Troisième étape : le style. Maintenant, repérez plus en détail les photos qui vous plaisent, les styles et les ambiances. Et surtout enregistrez toutes ces images dans un dossier. Cela vous sera très utile lors de discussions avec le futur photographe. Il est temps maintenant de commencer à en sélectionner plus que trois ou quatre. Vous avez votre podium? Ils sont disponibles aux dates de votre mariage? Il est alors temps de les contacter par téléphone et/ou de les rencontrer le plus vite possible pour vous assurer de certains points importants. Voyons lesquels.

Les points à clarifier :

Que ce soit par téléphone ou bien en face-à-face, il est très important de poser certaines questions pour vous assurer :

  1. du professionnalisme de votre prestataire
  2. de la compatibilité avec vos envies.

A l’heure qu’il est (un an avant le D-Day), ne faites encore de concession sur aucun de ces points!

Lucile et Ludo-320

#1 – L’expérience et le dynamisme

Je serai un peu gonflée de vous déconseiller de choisir un photographe amateur, ayant moi-même réalisé plusieurs reportages de mariage pour mes amis ou amis d’amis. Cependant, je dirai qu’il y a une différence entre le cousin qui a un super appareil et vous assure « j’en suis capable » et l’ami qui a déjà réalisé plusieurs mariages en tant que photographe. Pro ou amateur, là n’est pas la question. Un mariage, ce n’est pas facile. La complexité réside surtout dans l’endurance qu’il faut avoir pour tenir toute la journée, la technique (car les environnements sont différents à chaque moment et on ne peut pas se permettre de se planter de réglages) et enfin très important : les idées, en relation étroite avec la faculté d’adaptation. Bref, plus la personne que vous choisissez aura fait de mariages, plus les composantes « technique » et « endurance » seront ok. Pour les idées, c’est encore autre chose…

Posez-lui directement la question : combien de reportages de mariage a-t-il fait?

Un autre point important : c’est le dynamisme. Chaque photographe est différent : certains courent partout, tout le temps, bombardent les sujets et ne garderont que 10% des photos shootées et d’autres seront plus efficaces, profiteront des petits fours et du champagne. Au fond, ce qui compte, c’est uniquement le résultat final : que vous soyez satisfaits de la quantité de photos livrées et des moments choisis. Qu’importe la façon ou la sueur sur son front. J’émettrai juste un bémol : même si un photographe qui s’agite partout en mode rafale n’est pas forcément l’assurance du résultat, je me méfierai tout de même du photographe qui squatte une chaise au premier rang de votre cérémonie laïque et qui ne se lève jamais pour changer de plan, non? Bien entendu il est difficile par téléphone de se faire une idée : « plutôt pile électrique ou plutôt petit four, monsieur? »

Néanmoins, vous pouvez lui demander la quantité de photos « brut » qu’il obtient à chaque mariage. Et le ratio nombre de photos prises/nombre de photos livrées.

S’il s’agit de 500 sur 300 photos livrées, c’est très peu. Même s’il est possible que ce photographe soit très efficace, je douterai un peu de son dynamisme. Gardez juste en tête que pour une même scène, par exemple le bisou de fin de cérémonie, il est assez sympa d’avoir différents cadrages : l’allée centrale avec vos invités qui applaudissent en version grand angle, un cadrage serré sur votre bisou et vos yeux fermés et pourquoi pas aussi un contre-jour ou bien les enfants qui vous regardent avec des yeux qui pétillent. Pour réussir l’exploit de saisir tous ces instants en même temps, il n’y a pas de secret, il vous faudra quelqu’un de rapide, de réactif et qui n’hésitera pas à reculer/avancer, vous tourner autour!

#2 – Le style et les mises en scène

Même si vous n’êtes pas habitués aux travaux de l’image, chacun a une sensibilité particulière. Que vous préfériez les photos prises au naturel, sans poser, ou bien les images très travaillées (noir et blanc avec fort contraste, effets de lumières, couleurs sépias…), il faut juste que ce soit aussi le style de votre photographe ou bien qu’il connaissent vos préférences. Le hic, c’est qu’il est assez difficile de définir avec des mots ce que l’on aime.

Vous aimez les effets vintage? Vous aimez le grain? Vous préférez les portraits romantiques/nostalgiques? Vous êtes plus photos posées? Sourires flamboyants?

Mon conseil : avec l’aide des images que vous aurez sélectionnées en flânant sur internet, il sera plus facile de définir ce que vous aimez et d’en parler avec le photographe. Il saura si vous êtes plus moderne, vintage, effets ou naturels… L’idéal : partagez ce dossier de photos avec Pinterest, dropbox ou un album google.

Si votre prestataire est honnête, il vous dira si les photos que vous aimez sont compatibles avec son style ou pas du tout. Le dialogue pourra commencer.

Le style, on le donne à une photo lorsque l’on déclenche (on choisit de photographier un regard nostalgique plutôt qu’un rire aux éclats) mais aussi pendant le traitement de l’image.

Pour la photo ci-dessous, j’ai fait différentes versions… en fonction des envies des mariés, je peux ainsi m’adapter.

Mais le photographe est aussi là pour vous guider et vous conseiller pour les photos plus posées : photos de groupe, photos de couple… C’est le photographe qui, en accord avec votre style (mais aussi vos complexes), saura vous mettre en valeur et pourra vous proposer des photos originales qui vous correspondent. Il pourra même vous conseiller des accessoires : fumigènes, bougies, cotillons, lancer de chapeau, feux d’artifices…

Le photographe, c’est aussi un metteur en scène. A-t-il de bonnes idées de cadrages et de mises en scène ? Trouvez-vous ses photos originales ?

Comment savoir si ses idées sont bonnes? Rien de plus simple : demandez-lui qu’il vous montre un reportage complet! Ou bien les différentes photos de couple ou de groupes qu’il a pu prendre. Vous trouvez qu’il n’est pas assez original ou bien au contraire que ses idées tombent à l’eau et font ringardes? Changez de photographe!

Enfin, le photographe est aussi là pour vous mettre en valeur quelques soient vos défauts et vos complexes. Certains photographes proposent des « séances engagement » qui vous permettent de faire un peu plus connaissance mais aussi d’avoir un premier contact avec l’objectif. L’idée : ne pas trop angoisser le jour J derrière l’appareil et être déjà familiarisé.

Si votre photographe propose des séances engagement : n’hésitez pas! Cela va vous permettre d’apprivoiser l’objectif mais aussi de faire un peu connaissance avec votre photographe.

Et si votre style c’était l’argentique? Sachez qu’il existe peu de photographes qui font des mariages à la pellicule, mais qu’ils existent quand même (Christophe Serrano, E.M.G.K., Fred Laurent…).

Souvent, ils proposent des forfaits mixtes : numérique et argentique. Alors pourquoi pas vous lancer?

Les photos sur négatifs se conservent très bien et vous aurez aussi des versions numériques (scannées). Le style dépendra alors des pellicules que vous choisirez avec le photographe. Ci-dessous une 35 mm agfa vista 200.

#3 – La quantité vs la qualité : choisir ses priorités

Lorsque l’on se marie, la journée passe à une vitesse folle et forcément, on aimerait que le photographe immortalise tous les moments que l’on a loupés. On souhaite avoir un maximum de souvenirs et donc de photos!

Attention : la quantité n’est pas synonyme de qualité. Et votre photographe n’a pas le don d’ubiquité. Avec entre 350 et 700 photos livrées, il va falloir choisir.  Posez-vous réellement la question : que souhaitez-vous? Et surtout soyez très clair avec lui : ce sera le meilleur moyen pour que vous soyez satisfait de son travail.

Les photographes communiquent sur leur sites avec leurs meilleures photos. Pour ne pas avoir de surprise : demandez à voir un ou plusieurs reportages de mariage ENTIERS!

Souhaitez-vous beaucoup de photos naturelles ou bien plutôt peu d’images mais magnifiques très travaillées et que vous pourrez agrandir et encadrer? Souhaitez-vous des images de contes de fées où vous apparaissez comme un couple parfait ou plutôt des portraits de tous vos invités? les deux? Et quand vous aurez vos photos, souhaitez vous que chacun de vos invités ait un joli portrait de lui?

Souhaitez-vous partager les photos avec vos invités pour un album en ligne? Dans le cas des photos naturelles, le photographe passera du temps à photographier tous les invités de façon discrète et sur le vif. Dans le deuxième cas, il prendra du temps pour des mises en scène et des photos très posées.

Pour moi, un bon photographe doit s’avoir tout mener de front : des photos d’ambiance, de beaux portraits, des photos de vous, des photos drôles et des photos pleines d’émotions. Et tout cela dans de bonnes proportions, avec sa sensibilité. Pour ma part, je pense qu’un « reportage de mariage » porte bien son nom.

Un reportage doit s’avoir faire passer un message, doit raconter une histoire.

On doit y percevoir l’ambiance, les émotions et les actions. Un bon reportage doit se lire en entier pour être cohérent. Cependant, on ne peut pas demander au photographe de faire 250 portraits des invités, c’est impossible. Il faut savoir faire confiance à son photographe. Ou bien l’aiguiller.

Alors bien-sûr que ce n’est pas la photo de la voiture que vous allez encadrer (quoique) mais par contre, dans un bel album photo vous aurez besoin de toutes les photos ensemble.

Je vous conseille de bien préciser au photographe si vous souhaitez avoir des portraits de tous vos invités! Et si vous avez trop d’invités, de lui préciser les personnes à ne pas oublier (même si elles sont discrètes).

Ensuite vous n’aurez plus qu’à laisser opérer la magie de la journée …

Connaissez-vous l’editing? Il s’agit du tri que le photographe fait avant de vous livrer toutes les photos! Si votre photographe ne sait pas trier, c’est à dire faire la différence entre de très belles photos et des photos médiocres, ou même une série de dix en mode rafale, il vous donnera beaucoup de photos. Cependant, l’ensemble vous donnera l’impression d’être assez moyen.

Préférez un photographe qui prend beaucoup de photos mais vous donne seulement celles qui sont exceptionnelles.

Adios les photos avec les yeux fermés ou les flous de bougé. Ce style de photos, c’est pour la tata qui prend des photos avec son téléphone!

#4 – Le feeling

On ne le répétera jamais assez : prenez un photographe avec qui vous êtes en confiance! Imaginez : vous allez devoir le supporter toute la journée!

Du matin quand vous enfilerez les chaussettes ou les talons, au soir sur le dance-floor en passant par les bisous, les larmes de maman ou les engueulades à cause de la pièce-montée qui n’est pas arrivée : il sera là, dans votre dos! Dans les meilleurs moments comme dans les pires moments de stress.

Alors, comment le choisir? Le photographe doit à la fois être discret (pour ne pas vous envahir), serviable (de temps en temps, il pourra aller chercher votre maman qui traîne un peu), rassurant (quand vous êtes stressés) et de bons conseils pendant les préparatifs. Choisissez quelqu’un de doux, rassurant, sûr de lui, professionnel et de surtout pas ni autoritaire, ni mou, ni pessimiste.

Refusez les personnes antipathiques ou râleuses. Vous aurez assez de stress comme ça, pas besoin de vous en rajouter!

Si le feeling ne passe pas au téléphone ou en face-à-face, faites demi-tour! C’est souvent la raison pour laquelle, l’idée de choisir un ami comme photographe est tentant : pas de surprise. Vous serez à l’aise. 

N’oubliez pas que le photographe vous photographiera aussi peut-être lorsque vous enfilerez la robe, ou le pantalon à pinces. Il faudra bien que vous soyez aussi à l’aise avec lui dans ces moments là.

Rassurez-vous, un bon photographe sera capturer ces souvenirs sans vous mettre mal à l’aise! 🙂

Enfin, je rajouterai que le photographe est aussi là pour laisser de la place à la famille et aux amis. Il n’y a rien de plus insupportable que les photographes qui collent tellement les mariés ou s’imposent tellement dans les groupes qui discutent avec complicité qu’ils coupent les moments intimes.

Un photographe doit s’avoir à la fois s’approcher de très près pour capter les moments d’émotions mais à la fois garder ses distances pour laisser les proches profiter des instants intimes.

#5 – Les horaires et les différents temps

Le photographe va devoir suivre votre planning chargé et réciproquement : vous devrez aussi suivre ses conseils avertis sur les horaires et la bonne lumière.

Attention : des horaires étendues feront forcément enfler les prix. Dans certains cas, vous devrez même assurer le logement ou le transport.

Posez-vous d’abord la question : de quand à quand? et pour quel budget!

Sachez qu’il est également possible de demander au photographe de rester le lendemain pour le traditionnel « brunch » ou bien pour des photos de couple, à condition d’accepter de ré-enfiler la robe et de casser sa tirelire! Sur un bateau, sur un nouveau lieu, tout est alors possible…

Il existe aussi des formules « trash the dress » dans lesquelles les mariés plongent dans une piscine ou dans la mer ou bien se font une bataille de poudres colorées… Tout est possible en fait si votre photographe est dispo et d’accord! Bien entendu mobiliser le photographe une journée de plus vous permettra d’être plus détendus et de ne pas compresser un planning de la journée déjà bien stressant.

Certains forfaits prennent en compte les préparatifs, c’est à dire : maquillage et habillage des mariés. D’autres ne feront jamais les photos de soirée, c’est à dire à partir de 20h.

Encore une fois : que souhaitez-vous? Est-ce que les préparatifs sont importants pour vous? Et la soirée ?

Pourquoi les photographes refusent de faire les photos de soirée? Et bien tout simplement parce que les conditions lumineuses sont souvent plus difficiles et nécessitent du matériel supplémentaire : flashs ou bien objectifs à grande ouverture. De plus, cela les oblige à dormir sur place. Passé 22h, les invités commencent à avoir bien bu, et il faut avouer que les photos sont quand même beaucoup moins réussies!

Avez-vous vraiment envie d’avoir 50 photos de vos amis avec la cravate sur la tête pour 300 euros de plus?

Est-ce que des vidéos sur votre téléphone ne ferait pas l’affaire? Il existe aussi des applications de smartphone pour partager ses photos entre invités (Wedshoots par exemple).

Enfin, n’hésitez pas à donner au photographe des indications sur le lieu. Cela lui permettra d’anticiper les mises en scène (pour les photos de couple par exemple).

Comptez en moyenne 1h et doublez ce temps s’il faut changer de lieu… N’oubliez pas que les photos de couple sont plutôt le soir au coucher du soleil ou bien le matin tôt. Prévoyez bien ce temps dans votre planning.

Si le soleil est trop haut, vos photos seront trop contrastées et les ombres défavorables. Dommage.

Bonus : trucs et astuces

  • faire un power point des invités à ne pas louper! Donnez au photographe des photos avec toutes les personnes importantes à ne pas manquer de photographier. Et oui! cela peut arriver que le parrain de la mariée si important à ses yeux soit tellement discret qu’il n’apparaisse sur aucune photo.

pour-Carine (3)

  • rencontrez le photographe en vrai avant de signer le contrat et vérifiez si vous vous sentez bien avec lui.
  • le contrat : précisez tous les termes dont les horaires pour ne pas avoir de surprise
  • faites une séance engagement : pour apprivoiser votre image et surtout le feeling avec le photographe. Si le photographe ne le propose pas : demandez lui !
  • demandez des idées de mise en scène pour les photos de groupe : confettis, fumigènes … pour être original
  • dites lui les choses que vous détestez : style de photos, personnes, mises en scènes …
  • demandez lui les commentaires de ces derniers clients ou même mieux : contactez-les!
  • demandez à voir un reportage de mariage complet : ou mieux plusieurs
  • demandez un album photo papier : car soyez-en sûrs sinon, vous ne le ferez jamais
  • choisissez un lieu photogénique pour les photos des préparatifs : un beau gîte, une belle demeure. Les chauffages collectifs ou les télés en arrière-plan ce n’est pas joli joli.
  • n’abusez-pas des photos de groupes qui sont chronophages et inutiles. Cinq groupes représentent déjà 1h à 1h15 de photos. Demandez à un témoin d’être responsable d’appeler les groupes les uns après les autres.

Et puis sinon, vous avez aussi la galerie des horreurs et des idées bizarres. Vous pouvez consulter ici les 32 mariés qui auraient du choisir un autre photographe :

aie aie

2 réflexions sur “Choisir son photographe de mariage

  1. Un article bien complet et décontracté qui pourra guider les futurs mariés dans leur choix du photographe. Tu as raison, il y a plusieurs points sur lesquels le couple doit faire attention. Le budget est important et il vaut mieux être sur la même longueur d’onde avec celui ou celle qui suivra le couple une journée complète.
    Un grand merci pour la mention photographe argentique. Amicalement.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s